subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link
subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

 

 

 

Instructions periopératoires

Anesthésie


Vos choix d'anesthésie seront discutés à la rencontre préopératoire ainsi que avec l’anesthésiste le jour de votre chirurgie.

Les trois catégories principales de l'anesthésie sont:

  • anesthésie locale
  • anesthésie régionale
  • anesthésie générale

Anesthésie locale: on entend l'injection d'une quantité minime d'anesthésique local dans une petite région pour rendre insensible cet endroit et permettre une chirurgie mineure comme placer des points de suture.

L'anesthésie régionale: consiste à injecter un anesthésique local dans le voisinage des nerfs qui innervent la région qui sera opérée, pour la rendre insensible. L'anesthésiologiste va se servir d'une aiguille qu'il devra placer au bon endroit. Pour éviter que le placement de l'aiguille soit douloureux, on "gèle" la peau.

Une des formes d'anesthésie régionale est l'anesthésie rachidienne décrite plus loin. Elle est utilisée pour des opérations sur le bas de l'abdomen et sur les jambes. D'autres régions du corps peuvent être anesthésiées avec un bloc nerveux qui est synonyme d'anesthésie régionale. La durée d'action des différents agents d'anesthésie locale varie et il est important d'effectuer un choix d'agent et de dose selon la chirurgie proposée. Vous pouvez rester complètement éveillé durant une anesthésie régionale. Par contre, l'anesthésiologiste peut aussi vous donner une sédation qui vous permettra de relaxer et même de vous assoupir durant la chirurgie. A la fin de l'intervention, le patient va à la salle de réveil sans douleur. Ce genre d'anesthésie est très apprécié des patients qui l'essaient.

Les anesthésiques locaux sont des médicaments qui arrêtent temporairement le fonctionnement nerveux entraînant une absence de sensation et/ou de mouvement dans le territoire du corps desservi par les nerfs traités. Ce type d'anesthésie est aussi appelé un bloc nerveux.

L'anesthésie générale: peut ressembler au sommeil mais en fait c'est bien plus que ça. Durant une anesthésie générale, votre anesthésiologiste vous garde dans un état d'inconscience en utilisant des agents puissants pour permettre une opération sans douleur. Même si bien des gens croient qu'ils ne reçoivent qu'une seule injection, la réalité est tout autre : la plupart des anesthésies générales requièrent l'administration de 3 à 15 médicaments différents, selon la complexité du cas.

Un relaxant musculaire est utilisé pour abolir le tonus musculaire, ce qui facilite grandement le travail du chirurgien. De l'oxygène est administré de façon continue, d'abord par un masque facial et ensuite, lorsque le patient est inconscient, par un tube introduit par la bouche jusque dans la trachée. Un appareil, appelé respirateur, assure la respiration du patient. Toutes les fonctions vitales sont soigneusement monitorisées et contrôlées. À la fin de l'intervention, l'effet du relaxant musculaire est contré en utilisant deux médicaments et les gaz anesthésiques sont fermés. Lorsque le patient commence à s'éveiller et à respirer de lui-même, le respirateur est arrêté et le tube dans la trachée retirée. Tous les gaz et médicaments sont administrés de façon appropriée pour maintenir l'inconscience durant l'opération et permettre un réveil rapide et sans douleur.

 

 

 

 

© 2009 Westmount Square Surgical Centre, Tous droits réservés.